Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : la melongène.

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte. Sixième sonnet des "génies familiers de la maison", après le Frigidaire, la cuisinière, la tarte à l'oignon, le piano, et la christophine, un autre légume des assiettes martiniquaises : l'aubergine melongène... 

 

melongene-aubergines-martinique.jpg

 

Paresseuse, tu dors à l'abri du feuillage,

Gourmande au ventre lourd qui s'étale indécent ;

Violette parfois ainsi qu'un coup de sang,

Ou blanche et rebondie ainsi que femme sage.

 

Foin de la passion, foin du libertinage,

A toi le doux sommeil et les sucs nourrissants ;

Le temps meurt où jadis ton coeur adolescent,

Morose, avait rêvé de troubles cousinages !

 

Et pourtant, le même gène obscur t'unira,

Aubergine la doulce au sombre Datura,

Étrangers l'un à l'autre et pourtant solanées ;

 

Ainsi les Borgia (ô Lucrèce, ô César)

Toi fidèle, toi simple et douce, aimant les arts,

Toi, suant le venin des âmes condamnées...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article