Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : le piano.

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte. Toujours dans la série des "génies familiers de la maison", après le Frigidaire, la cuisinière, et la tarte à l'oignon, intéressons-nous aujourd'hui à un meuble-instrument : le piano. Un sonnet musical...

 

piano-laissemoitedire-laisse-moi-te-dire.jpg

 

La cithare, dit-on, fut l'antique instrument

 Qui d'un dieu très jaloux apaisait la colère ;

 Devant l'arche très sainte aux anges tutélaires

 Elle faisait danser tout l'ancien testament.

 

 Le jeune piano chante pour les amants

 Des airs tristes ; et parfois des chansons très légères

 Pour les jeunes enfants et les vieilles grand-mères ;

Chaque fibre du cœur y vibre isolément :

 

L'air grave de la mort, le doux chant des naissances

Celui des gais retours et des mornes absences

Dorment dans son coffret de fin simarouba ;

 

Selon l'air et le temps qui passent dans notre âme

Il est doux d'y puiser un triste épithalame

Ou d'en faire surgir de très folles rumbas !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article