Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : l'anoli.

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte. Septième sonnet des "génies familiers de la maison", après le Frigidaire, la cuisinière, la tarte à l'oignon, le piano, la christophine, et la melongène. Aujourd'hui, un petit compagnon des terrasses martiniquaises...

 

anoli-laisse-moi-te-dire.jpg

 

L'art d'Annam saurait bien dans un jade très vert

 Modeler ton corps frêle en un bijou mystique

 Pour garder, tel un sphinx aux poses hiératiques

 Une gorge de femme et son tendre désert !

 

 Un atome du sang auguste de Fafner

 Rayonne en ta prunelle aux reflets magnétiques ;

 Et dans son blanc tombeau de pierre jurassique

Ta race dort encor au-dessous de la mer !

 

Ô dragon familier, chétif insectivore

En toi l'âme revit des grands tyrannosaures

Qui dans l'ombre happaient leur proie avec leurs dents.

 

Hélas ta bouche inerme aux tendres alvéoles

Peut encor d'un éclair invisible et gourmand

Happer l'absence... Ici d'un ver de pois d'angole !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lancement site 01/12/2010 11:00


Beau poème