C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte. Aujourd'hui, un sonnet qui propose une origine mythologique à la naissance des balaous, ces petits poissons agentés qui cisaillent la surface des eaux de Saint-Pierre...

 

balaou-laisse-moi-te-dire-laissemoitedire.jpg

 

Le vieux Neptune est vieux, si vieux, si vieux, si vieux,

Que sa barbe ondulant en molles longueurs d'onde

Ayant fait sous la mer trois fois le tour du monde

Chatouille son dos maigre et son fémur cagneux.

 

Aux poils rudes frottant parfois sa tête blonde

Amphitrite l'invite à des jeux amoureux :

Eros n'éveille plus son vieux cœur soucieux

Et la belle pour un baiser se dévergonde !

 

Le morose vieillard, grognant entre ses dents

De l'importune ardeur, du plat de son trident,

Se garde ; et si soudain son geste qui zigzague

 

Que la pointe en éclats sur les toits de la mer

Vole et siffle, retombe et rebondit dans l'air

Et comme un trait d'argent se fiche au cœur des vagues !

 

 

Retour à l'accueil