Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand l’eau est sur le point de couler à nouveau…

Quand l’eau est sur le point de couler à nouveau…

Depuis trop longtemps, la Martinique est empêtrée dans une crise de l’eau qui désespère ses habitants. Une crise insupportable alors qu’une sécheresse sans précédent et une épreuve sanitaire majeure frappent les populations de plein fouet. Des milliers de martiniquais vivent un enfer chronique. Ils assistent impuissants au spectacle honteux d’un ping-pong public où chacun se renvoie la balle. Ils attendent, la bouche sèche, que les chamailleries s’arrêtent, et que l’eau se remette enfin à couler. 

Ce dossier de l’eau est incompréhensible pour un esprit moyen comme le mien. Tant d’acteurs, tant de structures, tant d’intérêts divergents, tant d’ambitions contradictoires, tant de jeux politiques se mêlent et s’entremêlent pour créer encore plus d’opacité.

Pourtant un peu de bon sens et de bonne volonté permettraient de régler une partie de la crise et d’ouvrir les robinets de Martinique.

Rappelons quelques éléments factuels :

  • L’usine de Vivé, située au Lorrain est en capacité d’alimenter pratiquement toute la Martinique en eau potable, même en temps de sécheresse.
  • Cette usine est reliée depuis 40 ans au réseau par une canalisation de 800 mm posée sans aucune contrepartie sur le terrain agricole de Monsieur BALLY.
  • Pendant 30 ans, cette installation n’a posé aucun problème.
  • En 2009, la canalisation casse et plus de 20.000 m3 d’eau se déversent sur un versant de la colline engendrant un important glissement de terrain. 83 m de la canalisation sont emportés lors du glissement de terrain.
  • En 2015, le Conseil Général propose d’acheter le terrain et de dédommager Mr BALLY pour 15 €/m² soit 455.000 €. Cet accord ne sera pas entériné par la nouvelle Collectivité qui se met alors en place.
  • Refusant de traiter avec Mr BALLY aux conditions prévues par l’équipe précédente, la CTM envisage un plan de contournement par la ville du Lorrain sur plus de 2 km, évalué à 5.000.000 €.
  • En 2020, compte tenu des conditions aggravées par la sécheresse et la pandémie, Mr BALLY donne son accord pour que la CTM puisse poser une 4ème canalisation provisoire de 250 mm (sans aucune contrepartie) afin de compléter l’alimentation en eau potable de la population du Centre et du Sud de la Martinique. A ce jour la canalisation est posée et fonctionne.
  • En complément de cet accord, Mr BALLY accepte, dans l’intérêt général des martiniquais, de vendre son terrain et d’éteindre la procédure judiciaire en cours pour un montant transactionnel global de 225.000 €.
  • Le 6 mai 2020 en séance plénière, les élus de la CTM votent à l’unanimité (0 abstention, 0 voix contre) la négociation transactionnelle avec Mr BALLY au prix de 225.000 €. Ils se réjouissent de pouvoir enfin régler à moindre coût cet épineux dossier qui n’a que trop duré.

Cette négociation permettra en effet de lancer sans délai les travaux de raccordement et d’alimenter la Martinique en moins de deux mois ! Le coût global pour la Collectivité étant alors ramené à environ 500.000 € (achat du terrain + indemnité transactionnelle + coût des travaux), contre plus de 5.000.000 €, 3 ans de travaux et un impact négatif sur toute l’économie du Nord-Atlantique dans l’hypothèse du chantier de contournement.

Voilà un heureux dénouement qui tourne enfin une page de 10 ans, et qui devrait réjouir tout le monde. Voilà un dossier difficile qui trouve enfin un épilogue, à condition maintenant que la négociation votée en séance plénière puisse être conclue rapidement. A condition qu’aucune mauvaise volonté ne vienne ralentir la décision finale et maintenir encore des milliers de robinets fermés.

Car alors, cette mauvaise volonté, si elle devait être constatée, serait criminelle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article