Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand Nicolas BORDAS passe du consommateur citoyen au citoyen consommateur... Extraits.

Peut-on encore vendre une voiture sans parler environnement? Peut-on encore lancer un produit alimentaire sans prendre en compte sa dimension nutritionnelle? Peut-on commercialiser des chaussures de sport fabriquées en Asie sans garantir les conditions de production?

Nous sommes entrés dans l'ère de la "corporatisation" des marques et des produits. La responsabilité sociétale et environnementale est sortie du pré carré "corporate" et de son rapport RSE, pour envahir le champ du commercial. L'émergence d'une opinion publique mondiale, sous l'effet de la mondialisation et de la digitalisation, rend aujourd'hui impossible de parler d'un côté des produits de la marque aux consommateurs via la publicité, et de l'autre parler des valeurs et des projets de l'entreprise aux "parties prenantes" via les relations publiques et la communication "corporate".
 

Désormais, les innovations marchandes marquantes sont "à valeur sociétale ajoutée". Une valeur sociétale souvent environnementale certes, mais aussi de plus en plus une valeur sociétale santé, et citoyenne.
 

De la carte de crédit "green" aux USA (qui compense votre consommation de C02) au commerce équitable, en passant par la voiture électrique, notre consommation est de plus en plus influencée par notre rapport aux grands enjeux de société.
 

Selon une étude réalisée par l'IFOP et TBWA\ Corporate en juin 2009 sur l'impact des pratiques de l'entreprise sur les comportements d'achat: plus de 8 Français sur 10 se déclarent prêts à sanctionner les mauvaises pratiques des entreprises, 49% se déclarent prêts à payer plus cher pour un produit respectueux de l'environnement, et 43% se disent prêts à payer plus cher un produit fabriqué par une entreprise aux bonnes pratiques sociales (32% aux bonnes pratiques financières et commerciales).

(...)

Nicolas BORDAS, Président de l'AACC 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article