Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand les bières ont de l'esprit...

Lorraine a choisi la période du carnaval pour se refaire une beauté : nouvelle bouteille, nouvelle étiquette et nouvelle plateforme de communication. Des changements audacieux et radicaux qui démontrent la vitalité de "la grande dame" et sa volonté de rajeunissement. L'exécution est parfaite, bien que le concept "de l'esprit" ne soit pas tout neuf...

Question : la référence au pit (le coq) aura-t-elle un écho chez les nouvelles générations ? Une belle ambition en tous cas de chercher la modernité dans les racines de la tradition.

 

lorraine-martinique-lesprit

 

Heineken-lesprit.jpg


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gare Saint-Malsa 11/02/2012 17:20

Petite question à M. Desgras, qui visiblement est le concepteur de cette campagne, j'ai vu tous les supports mais j'ai du mal à trouver le lien directeur.

Quel message recrute à la fois les nouvelles générations sans pour autant mettre les moins jeunes à l'écart?

gilles dégras 08/02/2012 15:34

Je ne donne pas de leçon je me contente de dire la réalité. Ça me suffit largement. Mais je peux comprendre ceux et celles qui aiment le vide...

gilles dégras 08/02/2012 04:02

Cet article est étonnant.La critique est légère car la campagne ne se limite pas à une 4X3...la radio apporte ce lien "jeunes" qu'on trouverait "absent" . Concernant le coq, il n'est pas rattaché
au pitt car c'est un coq avec une crête. les coqueurs coupent la crête du coq de combat. mais ça pour le savoir, il faut avoir mis les pieds dans un pitt au moins une fois dans sa vie de
MARTINIQUAIS...
Sinon concernant, le thème "esprit" n'est pas Joe la pompe qui veut...

Emmanuel de Reynal 08/02/2012 13:43



Doucement sur le pavé glissant, Gilles ;-)


N'y vois aucune malice, je trouve ce visuel très réussi et je souhaite tout le succès que cette campagne mérite.


Au passage, je te remercie pour ta leçon de "martiniquitude"