Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand le cul fait... polémique.

Nous avons été très surpris d’apprendre par hasard que notre agence fait l’objet d’une violente attaque polémique de la part de l’Union des Femmes de Martinique.

En effet, un appel à protestation circule sur Internet depuis quelques jours, à propos d’une annonce publicitaire intitulée « le cul fait vendre », publiée dans un numéro spécial « Tour des Yoles » en juillet dernier.


cdirect-union-femmes-ufm-martinique.jpg

Outre le fait que nous n’avons jamais été interpellés par quiconque sur cette question, ces attaques « sous-terraines » nous inspirent la réaction suivante (et – avouons-le – nous amusent un peu) : car la publicité incriminée poursuit le même objectif que celui de l’Union des Femmes ! Cette annonce a pour but en effet de porter à la connaissance des annonceurs l’existence d’un texte éthique régissant les bonnes pratiques en matière de publicité ! Et en particulier sur l’utilisation de l’image de la femme dans la publicité. En d’autres termes, C’Direct – Union des Femmes, même combat !

cdirect-madinmagSi en l’espèce nous utilisons une image provocante, c’est bien pour réveiller les consciences. Rappelons que cette annonce a été publiée dans un magazine d’annonceurs et dans un cahier spécial « tour des Yoles » dans lequel les bikinis ont tendance à rivaliser de finesse.  Quoi de plus normal pour une agence de pub d’attirer l’attention ? Si nous nous étions contentés de recopier simplement les textes règlementaires, jamais personne n’aurait regardé cette annonce et jamais personne n’aurait réagi ! C'est un peu comme si on s'interdisait de montrer un accident de la route dans une communication sur la sécurité routière ou les résultats désastreux de l'alcoolisme dans une communication sur les excès de l'alcool ! 

Interpeller pour faire réagir, pour faire prendre conscience, est un principe de base de la communication.

C’est pourquoi nous sommes surpris par ces attaques sans nuance contre une démarche responsable qui vise un objectif citoyen avec un souci d’efficacité. Mais comme nous  partageons les mêmes buts que nos « détracteurs », nous nous tenons à leur disposition pour échanger avec eux sur l’amélioration des pratiques publicitaires dans notre île.

Emmanuel de REYNAL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article