Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : Le discoureur (à Palami).

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte de Reynal. Un sonnet ironique sur les discoureurs amoureux des micros, dont les paroles n'intéressent au fond pas grand monde...

orateur-laisse-moi-te-dire-laissemoitedire.jpg

 

Sonore écho brisant l'hélix et l'anthélix,

Ô pâle ami du verbe et des chaudes cadences

Dont le flux se déverse avec incontinence,

Équation confuse où zéro égale x,


Sois heureux, toi pour qui toute estrade est la Pnyx

Et le monde une grande salle d'audience ;

Si personne ne goûte ici ton éloquence,

Tu parleras bien mieux sur les rives du Styx.


Le mimant, tu sauras amuser Démosthène

Et les pâles rhéteurs, les sophistes d'Athènes

Silencieux autour d'un funèbre repas.


Il vaut mieux leur sourire, il vaut mieux leur silence

Que la triste gaieté, la froide indifférence

Des vivants ennuyeux qui ne t'écoutent pas !


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article