Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : L'ami du peuple.

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte de Reynal. Un sonnet ironique sur l'avidité des percepteurs d'impôts, parasites des contribuables...

 

avidite-laisse-moi-te-dire.jpg

 

Sans t'endormir jamais à l'abri du grillage

Où se complaît ta vie aux travaux très décents,

Tu guettes pour parfois le vider de son sang

Le contribuable obscur dont la feuille est peu sage.


Foin de la passion, foin du libertinage

A toi son insomnie et son suc nourrissant

Peut-être de le voir à tes pieds, impuissant,

Un rayon pitoyable en toi vibre et surnage ?


Car, vois-tu, quelque gène éternel t'unira

A ce frère si maigre et que tu pressuras

D'ordres ministériels tout le long de l'année.


Faire rendre à César ce qu'on doit à César

Est un obscur devoir que tu fais avec art

Et tes feuilles d'impôts ne sont jamais fanées !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article