Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Le poème du dimanche : Biguine rue Bouillé.

C'est dimanche, jour du poème d'Hippolyte de Reynal. Aujourd'hui, notre sonnet évoque les biguines de Saint-Pierre qui enfiévraient toute la rue Bouillé. 


giguine-rue-bouillee-saint-pierre-martinique-laisse-moi-te.jpg

 

Rythme des lames, arrêtez !

Envolez-vous, rêves, doux sommes !

Même si cela vous assomme,

De gré ou de force, écoutez !


Un vieux moteur plein de ratés,

Mais qui repart, Dieu bon sait comme !

Explosion sourde d'atome

Et de braiments d'âne bâté ;


(Fièvre, cauchemar, hystérie)

Les grincements d'une scierie

Syncopés de miaulements ;


Vols de moustiques, vols de mouches,

Voluptueux soupirs d'amants,

Cris éperdus de femme en couche !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article