Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

IDMartinique : et si on prenait soin de nos patrons ?

idmartinique-laisse-moi-te-direIDMartinique est le rendez-vous de tous ceux qui veulent contribuer, par leurs idées positives, au développement de notre île. Cette semaine, Suzelle PADRA et Philippe AQUILON de Cap Excellence Tropiques se penchent sur le sujet méconnu (et parfois même tabou) de la santé des patrons, et rappellent une idée simple : la santé de nos entreprises dépend aussi de la santé de leurs dirigeants. Une 19ème IDMartinique qui annonce la tenue en octobre d’une conférence-débat sur le thème du « rôle et de l’importance de la santé des dirigeants dans le management des TPE/PME ».

 

cap-excellence.jpg 

Et si la Martinique prenait soin de ses entrepreneurs ?

La santé des patrons est un mystère dont on entend peu parler, alors qu’on parle beaucoup de la souffrance des salariés. En Martinique comme ailleurs, il existe très peu de connaissances spécifiques sur la santé des dirigeants d’entreprises. Contrairement aux cadres-dirigeants salariés qui sont régis par la santé au travail, les dirigeants indépendants n’entrent pas dans ce dispositif et sont oubliés des statistiques nationales sur la santé au travail.

A cela s’ajoute l’idéologie du leadership qui interdit trop souvent aux dirigeants de s’épancher sur leurs problèmes de santé. « Je n’ai pas le temps d’être malade » est une réflexion entendue des milliers de fois. Il faut être un battant, un gagnant qui éponge le stress de ses salariés. Cette posture narcissique de l’homme fort ou de la femme forte interdit toute verbalisation de la souffrance. Le « patron » est représenté comme celui qui domine ses salariés, et qui à ce titre, doit concentrer sur sa personne le stress collectif.

patron-stresse.jpgOr, tout comme les salariés, les chefs d’entreprises souffrent naturellement face à la surcharge de travail, à la solitude, aux problèmes de leur société, mais ils n’osent pas en parler ! On imagine aussi que les patrons ne sont pas ou ne peuvent pas être touchés par le burn out. Mais c’est faux. Le moindre changement, la moindre nouvelle stressante peuvent affecter la santé d’un patron. Tout simplement parce que les dirigeants ont l’habitude de gérer leur destin et le jour où ils ne maîtrisent plus rien… ils craquent !

Il semble que les problèmes financiers et sociaux ont des effets induits sur la santé des dirigeants (insomnie, ulcère, crise cardiaque)… Ces effets restent à mesurer parce qu’en réalité, la question de la santé des dirigeants a rarement fait l’objet d’étude approfondie. Pourtant le capital-santé du dirigeant est le premier capital immatériel d’une TPE/PME. Cette vérité, souvent oubliée, est pourtant vérifiable lorsqu’un dirigeant souhaite emprunter de l’argent à la banque. La première chose qu’il remplit est… un questionnaire de santé !

Un chef d’entreprise qui s’intéresse à sa santé… c’est un signe de bonne santé et un élément déterminant des bonnes pratiques de management. Un chef d’entreprise qui se préoccupe de sa santé aura le souci de celle de son entreprise, de ses collaborateurs et de leur bien-être!

Devons-nous rappeler que 95% des entreprises de Martinique sont des TPE, qu’elles contribuent à près de 60% du PIB et qu’elles représentent 2 emplois sur 3 ? Alors… Si le dirigeant tombe malade c’est la catastrophe !

Si la crise est anxiogène pour les salariés et les cadres, les patrons n’y échappent pas, loin de là. Il y a davantage d’épuisement professionnel, de dépressions voire de suicides chez les dirigeants et cela dans l’indifférence la plus absolue. C’est la « théorie des 5 D : difficultés financières – dépression – dépôt de bilan – divorce – décès ».

Un proverbe esquimau dit que « la société doit protéger ceux qui la font vivre ».

Cap Excellence Tropiques lève le tabou sur la santé des entrepreneurs de la Martinique, pour tenter d’examiner les causes de la souffrance patronale, et invite à en débattre le 07 octobre 2011, à partir de 8h à Madiana avec Olivier TORRES (créateur d’AMAROK, le 1er observatoire français sur la santé des dirigeants d’entreprises), l’UAG, des chefs d’entreprises et d’autres partenaires.

 

Une IDMartinique de Suzelle PADRA et Philippe AQUILON, parrainée par Contact-Entreprises.


Logo contact-entreprise 2010 

L’Association Contact-Entreprises parraine le programme IDMartinique initié par l’AACC Outre-mer, et invite toutes les bonnes volontés à y participer : en vous inscrivant sur le fil Twitter @IDMartinique et en prenant à votre compte une idée commençant par « Et si… », en la développant sur une page A4 dactylographiée, et en nous l’envoyant à info@contact-entreprises.com ou idmartinique@laissemoitedire.com.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article