Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand la Martinique doit se mettre à l'hydrogène vert...

Quand la Martinique doit se mettre à l'hydrogène vert...

La planète entière est engagée dans une course folle pour la survie de l’humanité. Plus personne aujourd’hui ne peut nier les conséquences mortelles de nos propres comportements. Nous avons brûlé une bonne part de notre capital-vie en surconsommant les énergies fossiles et en chargeant l’atmosphère de CO2. Nous n’avons pas su sacrifier notre confort, préférant sacrifier celui de nos enfants. Nous sommes aujourd’hui au pied du mur, et nous devons changer.

Le Coronavirus a eu ceci de positif qu’il a réveillé les consciences, et qu’il a imposé au monde des scénarios ambitieux de sortie de crise. En France et en Europe, ces scénarios intègrent enfin la volonté d’accélérer la transition écologique.

Le Plan de relance français affiche clairement son ambition : sur 100 milliards d’euros, 30 milliards sont directement affectés à la décarbonation de l’économie. Parmi les nombreux axes écologiques, le plan prévoit de développer une filière nationale d’hydrogène vert.

Selon le ministère de l’économie, « la consommation d’énergie représente près de 70 % des émissions françaises de gaz à effet de serre. La relance doit être l’occasion pour la France de se positionner à la pointe des technologies de production d’hydrogène renouvelable et bas carbone en vue d’atteindre la neutralité carbone avant 2050 et de créer de la valeur sur le territoire national (le développement de cette filière pourrait créer de 50.000 à 100.000 emplois d’ici 2030). »

Rappelons que l’hydrogène est la molécule la plus répandue dans l’univers. Il est parfaitement possible d'en produire en l'extrayant du méthane à partir de la fermentation des déchets. On peut aussi le faire par électrolyse de l’eau, directement connectée à une source d'énergie renouvelable, électrique, éolienne, ou solaire par exemple. C’est le principe du fameux cerf-volant de Gunter PAULI.

Les avantages de l’hydrogène vert sont majeurs :

  • C’est une ressource infinie ;
  • C’est une énergie stockable et distribuable à la demande ;
  • Son utilisation dans les transports est sécurisée ;
  • Son usage est vertueux pour l’environnement ;
  • L’hydrogène n’émet pas de CO2, ni aucun autre déchet. C’est l’énergie verte par excellence.

Aujourd’hui l’hydrogène est principalement utilisé pour des usages industriels dans la chimie et le raffinage. Ses capacités en tant que vecteur d’énergie joueront bientôt un rôle important dans le domaine des transports (voitures, bus, train, bateaux, avions...), dans les filières gaz et dans la production d’électricité. 

La Martinique ne doit pas rester en marge de ce grand virage énergétique. Elle doit saisir toutes les opportunités pour créer rapidement sa filière hydrogène, et devenir la première île de la croissance verte.

La Sara a donné le ton en inaugurant dès 2019 sa pile à hydrogène qui permet d’ores et déjà d’alimenter 2.000 foyers martiniquais en électricité propre.

Lors de son passage en Martinique en septembre 2020, Gunter PAULI, « le Steve JOBS du développement durable », a insisté sur les vertus du l’hydrogène, seule énergie réellement propre qui pourra se substituer à toutes les autres, et offrir une respiration salutaire à notre planète.

La Martinique ne doit plus hésiter une seule seconde. Elle doit s’engager résolument dans la création et le développement d’une filière "hydrogène vert", en s’appuyant notamment sur tous les dispositifs européens, français et territoriaux existants. En s’appuyant également sur nos industriels locaux qui ont déjà acquis une solide expertise dans ce domaine : la Sara, GazDom… et sur l’esprit d’entreprendre qui anime nos entrepreneurs. En s’appuyant enfin sur le désir profond des martiniquais de transformer leur île pour qu’elle devienne une championne mondiale de la croissance verte.

Créer une filière hydrogène en Martinique pour achever notre transition écologique, améliorer notre environnement, stimuler des projets innovants, faire revenir nos talents et vaincre le chômage… Oui, c’est possible !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article