Laisse-moi te dire

Idées, projets, vision... pour faire bouger le pays, les gens et les marques en Martinique et ailleurs...

Laisse-moi te dire

Quand Brigitte Bardot ne mérite que le mépris...

Quand Brigitte Bardot ne mérite que le mépris...

Ai-je bien lu ?

« Population dégénérée », « traditions barbares », « île démoniaque »… c’est en ces termes violents que Brigitte Bardot s’en prend à nos amis de la Réunion, leur reprochant de maltraiter les animaux !

Dans un courrier daté du 18 mars 2019 adressé au préfet de l’île, l’ex star des sixties vilipende les réunionnais allant même jusqu’à évoquer « leurs gênes de sauvages ».

Ai-je vraiment bien lu ? J’ai encore du mal à le croire, tellement ces propos vont loin dans l’outrance !

Ils sont triplement choquants :

  • D’abord parce qu’ils sont violemment racistes, et doivent être condamnés sans réserve.
  • Ensuite parce qu’ils viennent tacher une noble cause, la lutte contre la maltraitance animale.
  • Enfin parce qu’ils sont tenus par une icône du cinéma français qui a enflammé les sens du monde entier. Ils sont tenus par la même femme qui en 1963 offrait à Jean-Luc Godard sa séquence culte : « tu les trouves jolies mes fesses… et mes seins, tu les aimes… ».

C’était en 1963, et c’était dans « Le Mépris »

Aujourd’hui hélas, quand ce mot me vient à l’esprit, ce n'est pas au film que je pense !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article